Eragon

L'auteur: 

Christopher Paolini, qui a publié Eragon à 15 ans, a grandi à l'ombre des montagnes du Montana, un décor qui l'a inspiré ! À l'évidence, son éducation « à la maison », par une mère formée à la méthode Montessori, a éveillé en lui une créativité exceptionnelle. Car, s'il est nourri de Tolkien et des légendes nordiques, il se révèle doté d'un riche imaginaire personnel et d'un prodigieux sens du récit, passant avec virtuosité de l'épique au poétique, de la violence à l'humour, de la cruauté à la tendresse, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs ! 

Résumé: 

Depuis des décennies, le mal règne dans l'Empire d'Alagaésia. Or, un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au coeur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu'il s'agit d'un oeuf, et qu'un dragon porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va éclore... ? Dès lors, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaêsia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec son dragon bleu, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains.

 

Mon avis:

La première fois que j'ai entendu parlé d'Eragon c'était en film à sa sortie au cinéma donc ça remonte un petit peu. Je me rappelle que j'avais été le voir pour faire plaisir à mon petit frère et je n'en ai pas gardé grand souvenir. Pour vous dire, j'étais persuadée qu'Eragon c'était le nom du dragon, qu'elle n'a pas été ma surprise quand j'ai vu que c'était le nom du personnage principal en fin de compte. Bref en commençant la lecture, je n'avais donc aucun souvenir et aucune attente particulière, juste envie de changer d'univers un petit peu.

D'abord je voudrais parlé de la couverture, elle est vraiment toute simple, souple (ce qui n'est pas ma préférence) et pourtant elle m'a tout de suite plu. Je trouve les couleurs vraiment belles. Tous les contrastes de bleu, c'est juste très joli. Et de ce que j'ai pu en voir des deux autres tomes c'est dans la même lignée. J'ai très envie que ma bibliothèque prenne des couleurs grâce à cette trilogie.

Bon vous vous êtes douté, je suppose, que si je les veux dans ma bibliothèque c'est que la lecture n'a pas été déplaisante. Je ne suis pas assez maso pour acheter des livres que j'ai lu juste parce que la couverture me plaît mais pas l'histoire. Quand j'ai commencé ma lecture, je ne me rappelle plus exactement combien de temps j'ai lu mais je n'ai pas vu le temps filé. J'ai été complètement happée par l'histoire. Je trouvais l'écriture fluide et le récit vraiment bien mené! Sans réellement adoré Eragon, j'ai aimé le suivre dans son aventure avec une envie de savoir à tout prix ce qui allait se passer.

Par la suite, c'est une vraie amitié que l'on découvre entre la dragonne et le dragonnier. Ce duo m'a beaucoup plu parce qu'il n'y a pas de fioritures qui les entourent. Bon forcément, cette amitié se lit surtout par les "dialogues" mais l'auteur a su je trouve trouver les mots pour donner l'émotion nécessaire.

Ensuite s'en suit la quête d'Eragon avec sa dragonne. Et c'est là que j'ai commencé un peu à trouver le temps long. Ils traversent leur contrée qui est très grande, sinon ça ne serait pas drôle, et donc leur longues journées de marchent sont nombreuses et il ne s'y passe malheureusement pas grand chose. Et même les moments où il y aurait pu avoir de l'action, je n'ai pas trouvé ces lignes assez développées en tout cas pas assez pour me faire oublier ma lassitude des pages précédentes. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution du personnage Eragon et donc j'ai continué à lire parce que les personnages sont pour moi bien travaillés et facilement imaginables mais le déroulement de la quête est un peu ennuyeuse.

J'avoue que je ne voyais pas la fin arrivée et surtout je me demandais comment Christopher Paolini avait pu écrire 2 autres tomes. Mais voila, à ce moment la je n'avais pas lu les dernières pages. Que de choses durant ces derniers chapitres. On a l'impression que l'auteur avait réservé toute l'action dans la fin et forcément, on a envie en tournant la dernière page de lire les autres tomes. Je pense que l'écrivain va encore nous emmené dans d'autres lieux de plus en plus imaginaires!!! 

Et je vais à l'instant de me rendre compte qu'il y a pas 3 tomes mais 4... En avant Guingamp!!!!

 

général3

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble. 

Je complète la lettre P du challenge A à Z.

97755087