La poursuite du bonheur

L'auteur: 

Douglas Kennedy, quarante-six ans, est américain. Marié et père de deux enfants, il vit entre Paris et Londres. Après Cul-de-sac (Gallimard, Série noire, 1998), il a un immense succès avec L'Homme qui voulait vivre sa vie et Les Désarrois de Ned Allen (Belfond, 1998 et 2000)

Résumé: 

Le lendemain des obsèques de sa mère, Kate Malone reçoit l'appel d'une certaine Sara Smythe, qui dit être une amie de ses parents. Face au scepticisme de Kate, elle lui confie un manuscrit. L'histoire de plusieurs vies entremêlées un demi-siècle auparavant. 1945. L'Amérique se remet de la guerre. Mais, très vite, les heures noires du maccarthysme résonnent, avec leur cohorte de trahisons et de lâchetés conformistes. Et dans la tourmente, l'histoire des Malone s'écrit.

 

Mon avis:

J'ai décidé de prendre ce livre lors de notre virée livresque avec Naku car je ne connaissais pas cet auteur et pourtant il est très connu donc c'était l'occas'. Je n'en attendais pas grand chose et je n'avais même pas lu le résumé pour tout vous dire.

Lorsque j'ai commencé la lecture, j'éai été étonnée de m'attache aussitôt au personnage de Kate mais du coup ce fut aussi une déception parce qu'on la quitte très rapidement. En effet, le récit est tourné sur Sara, c'est sa vie que l'on nous raconte pour les deux tiers du livre. Ma déception de quitter de Kate passée, j'ai passé un très bon moment avec la plume de Douglas Kennedy.

Je me suis laissée entraîner par les évènements que subissent les personnages et j'ai durant toute ma lecture, essayé de démêler le lien qui unissait Sara et Kate. 

Quant à ce dénouement, il n'est pas explosif mais je ne m'y attendait pas pour autant. Bref, un très bon moment, il se pourrait que je retente l'expèrience avec un autre titre de D. Kennedy.

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.