Dans la peau de Marie Stuart

L'auteur:

À peine a-t-elle su lire qu'elle s'est mise à écrire, c’est-à-dire vers l’âge de six ou sept ans. Le roman reste son genre de prédilection, en particulier l’historique. Elle aime recréer des époques disparues et y faire évoluer des personnages ; mais elle n’exclut ni les contextes contemporains, ni le fantastique.
Après une longue interruption, elle a recommencé en 2003. Depuis, elle n'a plus cessé : romans (6 publiés dont 4 romances), des nouvelles (un recueil à tonalité fantastique et d’autres textes parus en collectif, d’autres dans des revues ou fanzines), une parodie de « Fifty shades of Grey », Deux nuances de brocoli, des contes et des poèmes.
Chez Artalys, elle a publié Dans la peau de Marie StuartLa mouche d’Éléonore, une nouvelle dans le recueil Fantastiques amours intitulé « Éros et Thanatos », et L’enfer sous les jupons.

Résumé:

Jeune Anglaise frivole, Susan ne s’intéresse guère à l’histoire de son pays, contrairement à son fiancé James. Mais le décès d’un oncle la propulse dans un cottage des bords du Loch Leven, où Marie Stuart avait été emprisonnée en 1567. Elle se découvre de surprenantes affinités avec la reine déchue, tandis que flotte sur elle l’ombre de la mystérieuse et antipathique Moïra Mac Grégor, ancienne gouvernante de son oncle. Et son voyage en Écosse se transforme en un saut temporel totalement inattendu.

 

Mon avis:

Grâce aux éditions Artalys, j'ai pu lire ce ebook où on voyage dans le temps, où le fantastique s'insère dans le présent.

C'est une très courte lecture (40 pages) qui aurait mérité plus pour pouvoir approfondir tous les mystères qui entourent l'histoire. Comme souvent avec Marie Laurent, je suis très vite rentrée dans l'histoire et les personnages m'ont semblé proches rapidement. Malheureusement, c'est le côté"paranormal" qui m'a un peu déçu ici. Susan change d'époque trop rapidement et j'ai mis du temps à tout remettre en place dans ma petite tête. En plus de ça elle accepte très vite et très bien ce qui lui arrive. Je ne sais pas si je dois le prendre comme un point positif ou négatif parce que j'ai aimé le lire mais il m'en a manqué...

Par contre, j'ai eu du mal avec l'explication et le but de ce saut dans le temps. Loin de moi l'idée de dire que ce n'était pas ce qu'il fallait mais je les ai trouvé un peu saugrenus. pourquoi faire tout ça juste pour ça finalement.

Ens omme c'set une bonne lecture qui aurait méritée quelques pages supplémentaires et qui a une fin que je n'imaginais pas telle quelle... Mais bon, j'ai envie de continuer à suivre cette auteur qui sait me plaire à chaque fois malgré tout.

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

éditions Artalys