La nuit de l'archange

L'auteur:

Julie Gartempe est le pseudonyme de Julie Parpaix, née en 1953, en France. Sous ce pseudonyme, elle publie un premier roman, thriller psychologique pour certains, roman très noir pour d'autres, La nuit de l'archange en 2000,aux Éditions Anne Carrière dans la toute nouvellement créée collection "Édition Noire". L'auteure y présente le personnage de Luca Sgambatto, policier aux "Stups" (peut-être un milieu que l'auteure connaît bien pour y travailler ou en tout cas le côtoyer de près ?), que l'on retrouve dans les deux livres suivants: J'aime pas les lundis, paru en 2001 chez le même éditeur, puis L'usurpatrice en 2002.

Résumé:

Depuis sa plus tendre enfance, Alexis, fille unique de Michel Verdier, chirurgien d'une grande ville de province, subit les sévices de son père qui assouvit sur elle ses pires fantasmes. A dix-huit ans, elle s'enfuit à Paris mais Verdier lance sur ses traces un tueur psychopathe. A deux reprises, Luca Sgambatto, policier à la Brigade des stups, croise son chemin : lors d'un accident de la route avant de la retrouver violée, droguée, martyrisée. Alexis garde le silence sur son tortionnaire. Révolté, Luca décide de retrouver à tout prix son bourreau..

 

Mon avis:

C'est pour le challenge Un mot des titres, que j'ai sorti ce livre de ma pal. Il fallait le mot nuit dans le titre du livre et ce thriller me tentait vraiment beaucoup.

On suit pas mal de personnage dans ce récit avec leurs points de vue différent. Cela m'a perdu à certains moments mais pour au final rendre l'histoire riche et ultra-intéressante. Il faut vraiment s'accrocher au début et au moment où l'auteur intègre c'est nouveaux personnages. Une fois cette effort fait, l'intrigue, le suspens nous emporte complètement!

J'ai été complètement choquée par certains propos, par certaines attitudes. J'ai été touchée par certains propos, par certaines attitudes. Selon moi, Julie Gartempe a su complètement trouver le juste milieu pour donner du glauque mais sans nous dégoûter et nous donner aussi du sentimental sans s'éloigner trop du thriller...

J'ai vraiment apprécié ma lecture même si je dois le dire on a quelques longueurs quand même! Je le conseille vraiment sans pour autant le mettre dans toutes les mains. L'écriture est assez crue et choquante donc âme sensible s'abstenir.

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

un mot, des titres

 

Je complète la lettre G de mon challenge ABC

De A à Z 2016