Le grimoire de Vénus

Trois auteurs, trois femmes, trois envies de rire de l'amour et de la confusion des sentiments car bien sûr, mieux vaut en rire! Trois façons de le dire: des photos fantasmatiques et luxuriantes, des mots équivoques et cocasses, une mise en scène initiée et stylée. Ce livre est ainsi la rencontre de trois univers qui, au fil des pages, prend le parti de la création esthétique pour conter élégamment la légèreté de la tentation. Entre art divinatoire et art culinaire, ce grimoire livre aux vénus d'un jour, les secrets de treize philtres d'amour aux mystérieuses et captivantes compositions

 

Mon avis:

Quand dans mon colis des éditions La société des écrivains, j'ai vu ce livre, j'ai été vraiment perplexe. Je n'arrivais pas à savoir ce qu'il était exactement. Je l'ai donc mis de côté, en attendant son tour d'être lu. Je repoussais à chaque fois ce moment mais il a bien fallu que je me lance. 

Je me suis donc bien installée dans mon canapé afin de tout mettre en oeuvre pour apprécier ma découverte; Malheureusement la magie n'a pas du totu marché avec moi. 

On retrouve dans ce petit livre des recettes imagées avec des animaux, des plantes ect... qui sont réécrites par Claude Londner avec beaucoup de poésie. Mais là pour le coup, c'était trop poétique pour moi, je n'arrivais pas à suivre les pensées de l'auteur. Ces recettes sont illustrées par les photos de Tzu Chen Chen et la encore, je ne suis pas assez artiste pour en comprendre les subtilités. Par contre, j'avoue qu'elles ont soulevé des questions et des incompréhensions en moi lol. Dora Maltz a mis tout ça en scène mais n'ayant pas adhéré aux deux points précédents, son travail ne m'a pas parlé non plus.

A priori, elles ont voulu parler d'amour, de sentiment, de séduction mais pour moi, ça n'a été que bizarreries. Pourtant, d'autres ont été sensibles à leur travail. Je vous mets en dessus les commentaires que l'on trouve au dos du recueil.

"Il y a du Molière, du Maupassant, du Gourmand Awards et du Grand Albert dans ce bel ouvrage magiquement savoureux, subtilement érudit et élégamment lascif mais on se demande où Claude Londner va chercher tout ça."

Vains Savoirs - Magazine

"On en reprendrait bien une bouchée: les photos admirables et chimériques de Tzu Chen vous clouent le bec mais l'appétit et la volupté bien vite vous raniment les papilles, humm."

Wanshang hao Baozhi (la revue de Chine Bonne soirée)

"C'est qui cette Dora? Une artiste designer? Elle aurait pu mettre un peu plus de fesses et de seins dans les décors mais à part ça, elle assure l'Américaine."

New York Erotic News

20150515_18334920150515_183415

éditions Société des écrivains