Cet enfant qui se drogue, c'est le mien

L'auteur:

cf livre

Résumé: 

Un ménage chrétien, quatre enfants : une vie heureuse et sans histoire. Soudain, Didier, quatorze ans et demi, épris d'absolu, refuse cette famille sage, cette société convenable : il se réfugie dans le H, tâte à l'éther, puis aux drogues dures, fugue, se clochardise, devient dealer, prend la « route ".
Son père, Jacques Guillon, refuse quant à lui d'incarner le "flic" mais ne veut pas démissionner. En fait, au cours de ces « six années d'enfer », il apprend à voir en son fils autre chose qu'un drogué, à oublier son devoir au profit de l'amour. Ce journal n'a rien d'un discours moralisateur. C'est la description d'une famille bouleversée dont les préjugés s'effritent sous les coups de butoir du drame; c'est le témoignage d'un père qui s'ouvre insensiblement au dialogue

 

Mon avis: 

On a trouvé ce livre lors de nos achats à Cuisery, village du livre. Tous les 1er dimanche du mois, ils font un marché du livre et là on a dans la même rue une dizaine de librairie couverte ou non. Là où on a trouvé Cet enfant qui se drogue, c'set le mien, c'était juste gigantisme, presque trop. Je ne peux pas vous dire combien il y avait de bouquins, c'était énorme et suffocant. Bref, il y avait une opération 10 poches pour 2€ et on s'est dit qu'on ne pouvait pas passer à côté. Le livre de Jacques Guillon était de ceux que l'on a pris pour faire les 10 et comme il nous intéressait toutes les deux, je l'ai lu quand j'étais là-bas pour qu'elle puisse le lire plus tard elle aussi.

Trêve de blabla, si je vous donne mon avis, vous serez sûrement plus intéressés. Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai eu très très peur. En effet, on a une préface de Jacques Ellul, et je dois vous dire que j'avais du mal à tout suivre. C'est une plume "intello" et je me disais que si c'était ce style pendant les 173 pages, ça allait être très compliqué. Mais, je vous rassure de suite, la façon dont écrit Jacques Guillon est beaucoup plus simple et plus fluide.

On aborde avec ce livre, la drogue et surtout la drogue chez un adolescent. Ce qu'elle implique chez le drogué mais aussi chez sa famille. J'ai aimé que ce soit le point de vue du père que l'on a. Cela change des précédents récits que j'ai pu lire car c'est souvent des anciens drogués qui viennent raconter leur périple. Avec ce témoignage, on a une vue d'ensemble sur les conséquences de ce fléau. On se doute que pour le malade cela est compliqué et on a du mal à le comprendre. Mais on oublie très souvent, les souffrances subites par l'entourage. Les souffrances mais aussi, les espoirs, les déceptions, la peur, la solitude de ceux qui entourent au plus près le drogué. C'est ce côté là que Jacques Guillon nous dévoile.

J'ai été très touchée par son discours. Le discours d'un père qui veut à tout prix aider son fils à s'en sortir mais qui doit aussi faire attention à ses autres enfants et sa femme. Cet homme qui reçoit des conseils de tous bords mais qui s'y perd. Cet homme qui se sent jugé, cet homme qui se sent fatigué... Il nous expose les différents éléments qui pour lui raconte la descente de son fils mais aussi ses ressentis envers cet adolescent, envers ses autres enfants et sa femme. 

Par moment, pas forcément les mêmes pour tous, on est choqués par ces propos ou les actions qu'il a fait mais voila personne ne peut savoir comment il réagirait. Ce livre nous dit déjà que ça peut tomber sur n'importe qui, à tout moment et surtout malgré les jugements, les conseils, les regards que portent les autres sur nous, la seule chose que l'on peut faire lorsqu'on est confronté à ce problème, c'est faire de son mieux.

On ne peut que admirer ce père qui essaye d'être sur tous les fronts et qui je trouve ne baisse jamais les bras. C'est un homme lucide, droit et très courageux. Une lecture à qui je suis vraiment contente d'avoir donné sa chance!

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Vous avez vu, les demies-étoiles ont fait leur apparition sur le blog... Cela sera plus facile à trancher comme ça...