Elle s'appelait Sarah

L'auteur: 

Née en 1961, Tatiana de Rosnay est franco-anglaise. Elle est l'auteur de dix romans. Selon Bookseller, elle a été, en 2009, l'auteur français le plus vendu en Europe. Elle est aussi l'auteur français le plus lu aux Etats-Unis, où Elle s'appelait Sarah figure depuis plus de deux ans sur la liste des meilleures ventes. Les ventes mondiales de Elle s'appelait Sarah et de Boomerang s'élèvent aujourd'hui à plus de 5 millions d'exemplaires.

Résumé: 

Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la Rafle du Vél' d'Hiv. Au fil de ses recherches, elle découvre le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celui de Sarah. Contre l'avis des siens, Julia décide d'enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu'elle a de plus cher. Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du Vél' d'hiv'. La police française fait irruption dans un appartement du marais. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande sœur Sarah, dix ans, l'enferme et emporte la clef en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents. Un roman qui ne craint pas d'attaquer de front une page sombre de l'histoire française. Une œuvre bouleversante dans la lignée du Choix de Sophie et de Suite française.

 

Mon avis:

C'est vraiment à chaud que je viens vous délivrer mon avis car j'écris ces lignes à peine 30 secondes après avoir fermé la dernière page du livre. J'ai fait cette lecture grâce au RDV binôme du forum Club de lecture. Bon j'avoue c'est une deuxième lecture mais je prends toujours du plaisir à relire les écrits de cette auteur et je l'avais lu avant le blog donc c'était l'occasion de vous parlez de lui et de mon ressenti.

C'est une lecture qui se fait vraiment sans effort où les pages se tournent avec une simplicité extraordinaire. Pourtant j'ai mis du temps à le lire parce que je ne voulais pas précipiter ma lecture afin de prendre conscience de chaque détail et de vivre chaque émotion à 200%. Parce que comme vous vous en doutez, ce roman est un condenser d'émotions qui éclatent à chaque pages et j'ai eu plusieurs fois la vue brouillée par mes larmes. 

durant les 440 pages, on suit le combat contre la vie que mène Sarah, une petite fille qui a été une des enfants de la rafle du Vél d'Hiv, qui a été dans un camp séparé de ses parents et qui a connu la méchanceté gratuite de personnes qu'elle côtoyait quotidiennement. Son parcours et ses mots sont déchirant forcément. En lisant ce récit, je pense que c'est obligatoire qu'on ressente de la honte et on a tous envie d'avoir le pouvoir de remonter dans le temps. En même temps cette petite fille est une incarnation du courage et plusieurs fois elle a suscité en moi un profond respect.

En parallèle, on vit au travers des yeux de Julia. Julia qui est une femme de nos jours qui ne connaît que peu de chose sur cette tragédie et qui va se plonger à corps perdu dans cette histoire en s'oubliant peut-être un peu. Et il y a tout ce qu'il y a autour de son enquête. J'ai aussi été touchée par cette femme qui fait front aux différents problèmes qui se mettent en travers de son chemin. A chaque fois, comme Sarah, elle se montre forte. J'ai été profondément attendrie par cette femme qui en plus de se montrer courageuse, sait se montrer humble et belle. C'est ça, Julia est vraiment une belle personne et je me suis beaucoup attachée à elle. J'avais, par moment, l'impression d'être dans son corps et e tout voir avec ses yeux. 

Bon vous l'aurez compris, c'est un magnifique récit, rempli d'émotions et de beauté malgré la monstruosité, avec des personnages, deux surtout, extraordinaires qui ont fait que cette lecture a été un coup de coeur pour moi!

 

général5

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Je peux enfin continuer le challenge de A à Z, je commençais à desespérer de pouvoir remplir les lettres ^^.

97755087