Le temps d'un hiver

L'auteur: 

Enfant solitaire et repliée, elle s’évadait par le monde de l’imaginaire, tout d’abord en dessinant, puis en lisant, toujours plus, de manière compulsive. Il s’agissait pour elle de vivre Jessica Lumbrosode belles aventures, de voyager et espérer, de croire aussi… Tout simplement de vivre. Comme ses capacités de dessinatrice ne lui permettaient pas d’exprimer ce qui foisonnait dans sa tête, elle commença vers l’âge de dix ans à écrire. Tout d’abord des nouvelles, des paroles de chansons, des poèmes. Puis des romans. Écrire s’est révélé thérapeutique et nécessaire. Après avoir suivi des études dans le social, elle retourne finalement à sa passion de toujours : la littérature. Titulaire d’un BTS dans la fabrication des livres, elle a travaillé en maison d’édition et librairie. Avec Le temps d’un hiver, elle signe son premier roman publié, le plus abouti et le plus personnel.

Résumé: 

Jenna est une jeune femme dévastée quand elle revient chez ses parents, Sibylle, une femme autoritaire et froide, et Patrice, un homme totalement effacé. En attendant que naisse cet enfant qui grandit en elle mais dont elle ne veut pas, elle se souvient de cet hiver, neuf ans auparavant, où sa mère la contraignit à passer Noël chez son amie Élisabeth. Là, elle fit la connaissance d’un jeune Américain, Ryan, de passage lui aussi dans cette maison. L’amour naquit entre eux, un amour désespéré car tout les séparait. Ryan était en couple et la France n’était pas son pays. Il ne restait plus à Jenna qu’à combattre son attirance, mais elle en était incapable, pas même dans les bras d’Alec, son ami de toujours.

Et tandis qu’elle revit ces souvenirs et que son enfant vient au monde, elle entrevoit la possibilité d’un pardon et du retour de la lumière dans sa vie.

 

Mon avis:

Je sens que cette chronique ne va pas être facile à écrire. Mon avis est vraiment mitigé face à cette lecture. Autant il y a des choses qui m'ont complètement conquise autant d'autre m'ont fait complètement déchantée.

Si je pars dans l'ensemble, j'ai aimé ma lecture, j'ai aimé l'histoire. J'ai mis un peu de temps à le lire et il va falloir que je me trouve une autre organisation parce que lire mes ebooks que pendant mes coupures repas, ce n'est définitivement pas suffisant et je traine trop longtemps mes lectures. Je pense qu'il y a une partie de ma déception qui est du à ça. Comme je ne peux pas m'impliquer réellement dans le récit c'est difficile d'apprécier entièrement. Bon j'avoue que de toute façon, je crois qu'avec Le temps d'un hiver, je n'aurais pas pu aimer totalement ma lecture. 

Je rejette la faute en grande partie sur Jenna. Je ne saurais pas dire quand dans le livre mais avant la moitié, elle m'agaçait au plus haut point. J'en avait marre de ses excuses incessantes, de ses doutes, de ses questions. A un moment donné j'avais envie de lui mettre une grosse claque pour qu'elle arrête de s'apitoyer sur son sort et qu'elle relève la tête. D'accord elle n'a pas eu une enfance facile mais elle n'a pas été catastrophique non plus. Elle est entourée de ses amis qui l'aiment comme jamais et cette amitié est juste magique je trouve. J'ai adoré leur petit groupe. 

J'ai relevé aussi quelques longueurs dans le livre. Par moment j'avais envie de sauter quelques lignes et aller plus vite. Un point que j'ai adoré au début, les chansons traduites, m'a énervé vers la fin. Il y en avait peut-être un peu trop et je trouvais que ça ralentissait plus le récit que ça n'apportait. Et pourtant, le fait de traduire les chansons, je suis fan, moi fille qui ne parle que le français. ^^

Quant aux autres personnages, je ne parlerais que de Ryan et Alec. Je suis tombée amoureuse d'Alec. Il a énormément de qualité et son seul défaut est de pas assumer ce que ressent son coeur mais ça en devient touchant et ça tourne en positif (que voulez-vous quand j'aime c'est entièrement ^^). C'est le seul personnage qui a vu mon attachement à lui évoluer positivement durant les 400 pages. Pour Ryan, c'est plus compliqué. Tout de suite, je ne l'ai pas aimé. Ensuite, mon opinion a un peu changé quand il montre son réel caractère. Et enfin, je l'ai à nouveau détesté, bon sang mon gars où sont tes c*******!!!!!!!!!!

Le récit est divisé en deux parties, le passé et le présent. Ces parties sont bien distinctes, chaque nouveau chapitre fait changer l'époque et en plus chacune à sa propre police d'écriture, il est donc difficile d'être perdue... En plus de ça, la plume de l'auteur est vraiment très agréable à lire. J'ai pris beaucoup de plaisir à faire suivre ses lignes par mes yeux. 

Je ne sais pas si j'ai réussi à faire une chronique intéressante et compréhensible. Je l'espère sincèrement car malgré pas mal de petits défauts, c'est une lecture agréable et qui mérite d'être découverte! Je tiens à remercier Jess des éditions Artalys qui me l'a conseillé.

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

éditions Artalys