Paroles d'avortées

L'auteur: 

Maîtresse de conférences à l'Université Bordeaux-III et chercheuse au CNRS, Xavière Gauthier est l'auteure de nombreux ouvrages dont Surréalisme et sexualité (Editions Gallimard), Les parleuses, avec Marguerite Duras (Editions de Minuit) et La Vierge rouge, une biographie de Louise Michel (Editions de Paris). Elle a publié en 2002 Naissance d'une liberté. Avortement, contraception : le grand combat des femmes au XXe siècle (Robert Laffont).

Résumé: 

" Il suffit d'écouter les femmes ", plaidait Simone Veil pour défendre son projet de loi. C'était en novembre 1974, devant un parlement déchaîné contre l'idée de légaliser l'avortement ; c'était il y a 30 ans. De quelles femmes la ministre parlait-elle alors ? Des 800 000 femmes environ qui avortaient clandestinement chaque année ; de toutes celles qui avaient subi la plus grande solitude, la souffrance physique, l'anonymat et l'opprobre de toute une société. Simone Veil parlait pour toutes ces femmes qui, dans l'immense majorité, se taisaient. II suffit d'écouter les femmes... encore faut-il qu'elles parlent. Par devoir de mémoire, Xavière Gauthier est allée à leur rencontre et les a écoutées raconter les années noires de l'avortement clandestin. Elle a recueilli ces témoignages avant que les souvenirs s'émoussent, avant que cette histoire se perde : pour sortir du silence les femmes qui ont payé cher leur refus d'une maternité esclave ; pour que les jeunes générations mesurent la valeur de la légalisation de l'avortement, comprennent qu'il y a eu un avant et un après la loi Veil ; pour que l'on n'oublie pas que, chaque jour, dans certains pays du monde, des femmes souffrent et meurent encore d'avortements clandestins.

 

Mon avis:

Il va m'être difficile de parler ce livre. Vous savez c'est le genre de lecture qui met une claque et qui nous remet en question. 

Le livre est décomposé en partie, il y a d'abord une préface, une introduction qui relate des chiffres surtout et ensuite 8 parties avec des témoignages selon des "thèmes" et pour finir une postface.

La préface est assez courte, l'introduction est intéressante mais ce n'est pas ce que je voulais donc j'étais pressée de la finir. Une fois que j'ai attaqué les témoignages, je n'ai pas pu reposer le livre. Si je devais faire autre chose, j'étais obligée de le faire en lisant. J'ai passé mon dimanche avec cette lecture et elle m'a complètement bouleversée. Quand à la postface, elle remet le contexte de maintenant, là aussi c'est intéressant...

J'ai été complètement tourneboulée par cette lecture. Forcément j'ai été choquée, j'ai été surprise (on se dit que ce n'est pas possible), j'ai été touchée. Forcément j'ai pleuré. Forcément, je me suis imaginée mes mamies. Forcément ce n'est pas une claque je me suis prise c'est un terrible uppercut. Dès que je pense à ma lecture, j'ai la boule au ventre, j'ai les poils qui s'hérissent bref ce récit va travailler mes tripes pendant un bon bout de temps encore.

Je n'arrive pas à vous dire autre chose. Je pense que ce livre devrait être lu par toutes les femmes de France. Sans entrer dans le débat, est-ce que l'avortement c'est bien ou mal, il nous dit juste qu'on a la chance de pouvoir choisir aujourd'hui. J'ai l'impression qu'on oublie bien vite ce qu'on dû traverser nos aînées pour que nous on est ce choix!!!! Je ne fais que dans parler autour de moi et je ne sais pas si je vais réellement réussir à m'en remettre.

Je ne vais pas mettre de note à ce livre, il est hors catégorie...

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

On rempli la lettre G de mon challenge de A à Z.

97755087