Fallait pas écraser la vieille

L'auteur: 

Banlieusard pur jus, lauteur de son vrai nom Claude Picq est né en décembre 1953 à Ivry-sur-Seine, ancienne ceinture verte de Paris devenue banlieue rouge. Sois Zen et tue-le est son deuxième roman. Déjà paru, chez le même éditeur, Nés sous X vous permettra de retrouver ses personnages dans une histoire complètement abracadabrantesque.

Résumé: 

« Je veux juste que tu me retrouves la famille Elédan. Que tu me les situes. Je veux juste les empêcher de continuer leurs trafics. J'ai pas envie de m'en prendre à eux, ça me retomberait sur le nez, mais je veux juste leur pourrir leur bisness. Je ne tolère pas qu'ils s'en sortent et continuent de prospérer dans la région. Maria m'a souvent fait ton éloge. Elle m'a dit aussi que tu étais pote, c'est pas le terme qu'elle employait, avec le commissaire. Je voudrais que tu agisses de deux manières différentes et complémentaires. Un, que tu trouves où se planque Vaclav pour qu'on le gêne dans ses combines et, deux, que tu informes et influences les flics pour que de leur côté aussi ils le tannent. Tu vois, rien de bien illégal ni de très compliqué pour un détective comme toi. » Ainsi présentée par Cairola, la mission de Cicéron Angledroit relève du B.A.-BA du détective... Un simple travail de repérage et de renseignement, un minimum d'implication en somme, avec un coquet revenu à la clé. Dans les faits, les choses se révéleront plus corsées pour notre héros qui, bien malgré lui, va mettre les doigts dans une affaire plus dangereuse que prévue. Au programme des réjouissances : coups, kidnapping, et autres blanchiments... pour un roman qui fait un joli pied de nez aux Holmes et autres détectives poussiéreux, avec son ton décalé et mordant ou encore ses personnages insolents et truculents...

 

Mon avis:

Je lis vraiment très peu de policier. Ce n'est pas un style qui me passionne mais bon j'aime diversifier mes lectures et comme je n'irais pas en acheter, j'étais contente de l'avoir en SP. Je remercie Janyce des éditions Publibook pour cet envoi.

Je n'ai pas lu le résumé avant de me lancer pour n'avoir aucun à priori ni aucune attente. 

Dès les premières pages, j'ai été extrêmement surprise par la façon dont est écrit ce roman. L'auteur prend le parti que le narrateur s'adresse directement au lecteur. J'aime beaucoup ce procédé qui nous implique vraiment dans la lecture mais cela doit être bien fait. Et dans cette lecture, au début j'ai adoré, j'ai beaucoup ri avec ces répliques très humoristiques qui nous sont adressées mais malheureusement je les ai trouvé trop présentes et finalement très répétitives.  

Cette histoire est la 3ème ou 4ème aventure du détective et à de très nombreuses reprises C. Angledroit (ici le narrateur) nous parle de ces premières affaires en nous recommandant de les lire et au bout de 5 ou 6 recommandations ça m'a vraiment agacé.  

Malgré tout, cette façon d'écrire est fait avec beaucoup d'humour et apporte vraiment quelque chose à la lecture. Il aurait juste fallu moins de répétitions...

Si on s'intéresse à l'histoire, elle est sympa sans être transcendante. On a affaire à des mafieux pas si méchants, à un détective pas si fortiche qui compte beaucoup sur la chance et à tout un entourage marrant et complet.

J'ai vraiment regretté le fait qu'on ne puisse pas mener l'enquête avec le détective. Dès les premières pages, on connaît le coupable et Angledroit doit juste le retrouver. Dans les policiers, j'ai besoin de suspens, de révélations et d'action et dans Fallait pas écraser la vieille on n'a pas ces trois points. C'est  vraiment dommage.

En fait, je suis vraiment mitigée face à cette lecture parce que je n'ai pas trouvé ce que je veux dans un policier mais malgré tout, l'humour et la plume (si on enlève les répétitions) m'ont beaucoup plu. Le personnage de Cicéron Angledroit m'a aussi plu, je ne serais pas contre découvrir d'autres livres de ce détective.

 

général3

 

 

Voilà,  voilà, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

La lettre A de mon challenge de A à Z est remplie...

97755087

Publibook