Le caveau de famille

L'auteur: 

Née en 1944 en Suède, Katarina Mazetti est journaliste de formation. Aujourd'hui auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes, elle rencontre un succès phénoménal avec Le mec de la tombe d'à côté traduit en de nombreuses langues. Le caveau de famille en est la suite.

Résumé: 

Après l'immense succès du Mec de la tombe d'à côté, nous sommes des centaines de milliers de lecteurs à nous demander ce qu'il advient de Désirée, la bibliothécaire, et de Benny, le paysan. Elle dévore avec autant d'ardeur les livres et les produits bio, lui élève des vaches et n'imagine pas qu'on puisse lire «de son plein gré». Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c'est terminé pour toujours. Et si ça marche... 
Comme le disait un critique littéraire suédois : «Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre.» C'est gai. Bienvenue dans le caveau de famille ! Pétillant et jubilatoire.

 

Mon avis:

Je ne vous ai pas fait l'avis sur le roman Le mec de la tombe d'à côté mais je l'ai lu avant de commencer le blog. J'ai lu ce premier roman lors de ma visite, il y a deux ans, chez Naku (c'est d'ailleurs à ce moment la qu'on a décidé d'ouvrir un blog) et je vais juste vous dire que je l'avais lu en une journée, allongée sur l'herbe à prendre le soleil. Une excellente journée!!! En ce qui concerne le roman, ce n'est pas une lecture qui restera gravée à jamais dans ma mémoire (bien que je m'en souvienne encore, un exploit) mais j'avais passé un bon moment détente.

C'est avec ce souvenir que j'ai débuté Le caveau de famille emprunté à la bibliothèque. Je lui demandait juste un moment plaisir sans prise de tête. Comme le premier roman de Katarina Mazetti, je l'ai lu très rapidement. Malheureusement, je ne suis pas en vacances pour le moment donc je ne l'ai pas lu allongée en une journée mais en deux soirées et presque allongée sur mon canap'.

Je donne déjà un bon point à ce roman pour l'avant-propos qu'il fait. Juste une page qui résume très bien le premier tome qui permet à ceux qui ne l'ont pas lu, de ne pas être perdu et pour les autres, juste un petit rappel qui peut faire du bien.

J'ai beaucoup aimé retrouver Désirée et Benny. Je ne me rappelais plus, le projet farfelu qu'ils s'étaient fixé à la fin de La mec de la tombe d'à côté, et c'est avec grand plaisir que je me suis replongée dans la lecture pour savoir où tout ça allait les emmener. Face à ces événements, on retrouve à nouveau l'humour très sympa de l'auteur et à plusieurs moments, on ne peut que avoir le sourire. Encore une fois, tout plein de choses arrivent à ce couple mais, ici, en plus de l'humour, on trouve aussi des événements graves. J'ai ressenti plus d'émotions pendant cette lecture.

Dans Le caveau de famille, c'est surtout la condition des femmes et des hommes, des couples, des enfants et des familles exploitant l'agriculture qui y sont développés. Forcément en temps que femme, j'ai été plus touchée par le récit de Désirée parce que même si on a pas tous ces problèmes, il y en a que l'on fait nôtres... J'ai ressenti une vraie compassion pour elle. Et en même temps, je l'ai trouvé très forte, courageuse et humaine.

En ce qui concerne l'homme, incarné par Benny, deux sentiments se sont battus en moi. J'ai aussi eu de la compassion pour lui par rapport à son métier. Katarina Mazetti dévoile vraiment bien les difficultés que peuvent avoir les agriculteurs. Tout le monde le sait et pourtant, on ne s'y intéresse pas vraiment. Je l'ai trouvé courageux de s'occuper de sa ferme laitière. Par contre lorsqu'il est auprès de sa famille, de ses enfants et sa femme, j'avais envie de le baffer mais encore une fois sûrement parce que je suis une femme. Comme beaucoup d'homme, il ne voit pas tout ce qui est fait par contre ce qui ne l'est pas, ça lui saute aux yeux. Il fait souffrir Désirée et pour ça, il m'énervait. Et malgré tout, je ne peux pas lui enlever sa gentillesse et sa part de lui qui m'a fait craquer pour ce personnage. Je suis une femme et je suis compliquée tout le monde le sait :).

Autour des conditions de ces deux personnages distinctes, il y a la condition du couple ensemble. Comment se retrouver encore quand chacun à un boulot plus ou moins prenant? Quand le nombre d'enfants de la maison ne fait qu'augmenter? Quand le soir on a qu'une envie s'est dormir? Où est la place du couple dans tout ça? C'est encore un sujet super bien écrit par l'auteur. Elle se permet pas de donner la solution mais juste de nous montrer que c'est un peu une généralité et ce que j'ai particulièrement aimé dans cette description du couple, c'est que justement il n'y a pas de solution mais juste des petits détails qui permettent de rendre cette vie en couple plus appréciable parce que malgré tout l'amour entre eux est là et c'est le principal.

En fait, toutes les mauvaises choses et les malheurs qui ponctuent ce récit et qui accompagnent les personnages, ne sont là pour moi que pour montrer que la vie n'est pas toute rose mais ce qu'il faut regarder c'est surtout les belles choses. Je prend ce roman comme une grande lueur d'espoir qui doit éclairer nos vies quotidiennes. Comme je le disais plus haut, beaucoup d'émotions ont traversé mon petit coeur pendant cette lecture, c'est pourtant avec un sourire que j'ai commencé le livre et je l'ai terminé avec un sourire aussi.

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.