La mouche d'Eleonore

L'auteur:

Ecrivain prolifique, Marie Laurent peut aussi bien rédiger des récits d'anticipation que des romances historiques. Elle est l'auteur d'une parodie de Cinquante Nuances de Grey aux éditions Artalys.

Résumé: 

Journaliste de seconde zone au physique peu attrayant, Éléonore Merteuil est brusquement abandonnée par son compagnon Fabrice. Alors qu’elle se sent au plus mal, une visite au musée de sa ville la pousse à une véritable métamorphose. Devenue beaucoup plus séduisante, elle voit sa vie basculer du jour au lendemain. Tout semble alors lui réussir, mais elle a un point faible : sa passion pour son rédacteur en chef, Adrien Valmont, un homme aussi charmant que volage. Une partie cruelle s’engage. D’autres en feront les frais, dont Sabrina Volanges, la nouvelle fiancée de Fabrice. Aux jeux de l’amour et de la manipulation, Éléonore raflera-t-elle la mise ou perdra-t-elle tout ?

 

Mon avis:

Quand j'ai vu la couverture de cet ebook, je n'étais pas enchantée. Je ne suis vraiment pas fan de celle-ci. Et une fois que j'ai voulu commencé la lecture, je ne me rappelais plus de ce que racontais le résumé que j'avais pu lire... Donc, je partais ni avec de grandes attentes, ni avec une appréhension particulière. Je voyais ce roman comme une découverte qui serait là pour me distraire et me faire passer un bon moment.

C'est exactement ce qu'il s'est passé. L'auteur a écrit ces lignes qui m'ont détendues. J'ai beaucoup apprécié me changer les idées avec Eleonore pendant mes coupures repas du midi. Je ne peux pas dire que j'ai beaucoup aimé ce personnage mais je ne peux pas dire non plus qu'il m'a été désagréable. Est-ce le fait que c'était court? Ou peut-être qu'elle était un peu trop 'banale' à mon goût? En tout cas, c'est une fille que je pourrais avoir dans mon entourage sans que ça soit une personne très proche. 

Quant à l'histoire on peut dire que ça part sur les chapeaux de roue. L'auteur nous fait faire le grand plongeon dans la vie d'Eleonore, ça m'a fait bizarre sur le coup. Je me suis dit :" Ah oui, direct, quoi!". Mais quand je suis arrivée à la fin, j'ai compris pourquoi. Comme c'est un ebook, la longueur du récit ne m'a pas sauté aux yeux et lorque j'ai vu le nombre de page (87), j'ai compris le pourquoi de mon ressenti de très grande vitesse. Si l'on prend le récit tel qu'on nous le donne, c'est une histoire qui marche bien avec des rebondissements attendus, d'autres beaucoup moins. Un semblant d'amour, de trahison, de vengeance, de sexe apportant quelques émotions aux lecteurs. 

Malheureusement en 87 pages, on ne peut pas exploiter à fond ses sentiments. J'ai trouvé vraiment dommage que chaque action ne soit pas plus développée. J'en aurais voulu plus. Ce qui est aussi un bon signe. Si j'en voulait plus c'est que j'ai aimé la base, la plume de Marie Laurent mais j'avoue être restée sur ma faim avec cette lecture. 

D'ailleurs en parlant de "faim/fin" (ok c'est pas terrible), c'est elle, la fin, qui est je trouve la plus précipitée. C'est sur, on ne s'en doute pas mais elle est peut-être un peu trop facile pour conclure cette histoire. Il y avait vraiment, je pense, après tout je ne suis pas écrivain, de quoi faire quelque chose de génial avec cette intrigue et je trouve que ça a été fait ttop rapidement, c'est vraiment dommage.

Si Marie Laurent veut faire une version longue de La mouche d'Eleonore je suis preneuse...

En tout cas, je remercie les éditions Artalys pour l'envoi de ce récit.

 

général3

 

 

Voilà, voilà, à vous d"aimer ce livre comme il vous semble.