Entre mes mains le bonheur se faufile

L'auteur: 

Agnès Martin-Lugand, psychologue clinicienne, est l'auteur du best-seller Les gens heureux lisent et boivent du café, vendu à plus de 100 000 exemplaires en France, traduit dans 20 pays et bientôt adapté au cinéma. Elle se consacre désormais pleinement à l'écriture.

Résumé: 

Depuis l enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n ont toujours vu dans ses ambitions qu un caprice : les chiffons, ce n est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l âme, s est résignée.
Aujourd hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire...
Portrait d une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

 

Mon avis:

Deuxième roman que je lis de cette auteur et deuxième enchantement. Depuis sa sortie et avec les avis que j'ai pu lire sur la blogo, mon envie de lire ce roman est grandissante. Vous pouvez donc comprendre que lorsque je l'ai vu dans les étagères de ma bibliothèque lors de ma dernière visite, je l'ai pris et je ne l'ai plus lâché de peur que quelqu'un me le pique (malgré que j'étais toute seule dans la pièce ^^).

Si vous avez lu mon avis sur Il faut qu'on parle de Kevin vous saurez que j'étais pressée de le finir alors quand Entre mes mains le bonheur se faufile est entré dans ma PAL, je ne lui donnait que deux jours pour être terminé. J'étais vraiment heureuse quand j'ai pu le commencer malheureusement il ne m'a fallu que deux soirs pour le lire. 

S'il a été lu vite ce n'est pas parce qu'il est vide mais parce qu'il est tellement envoûtant qu'une fois le nez dedans il est difficile d en ressortir. Je me suis tout de suite attachée à Iris qui au final n'est qu'une femme à qui on a interdit de réaliser son rêve et qui contre l'avis de tous finit par se donner les moyens d'y accéder. Comme dans Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnés Martin-Lugnand nous trace le portrait d'une femme qui oublie la force qu'elle a en elle et qui au fil du roman se dévoile et devient de plus en plus belle. Elle m'a profondément touchée (autant l'auteur par ses mots que Iris pour elle)! 

Les autres personnages la mettent aussi en valeur, certains par leur méchanceté, d'autre par leur amour... J'avoue que j'ai beaucoup, beaucoup aimé Gabriel qui m'a fait pensé à Christian Grey dans la trilogie d'E.L James. Le beau-gosse, torturé, au passé difficile qui tombe amoureux de la femme dite insignifiante. Je trouve que c'est celui qui rend à Iris toute la beauté et tout le talent que l'auteur à doter le personnage principal. Ensuite il y a Marthe, qui m'a mise mal à l'aise dès le départ. Au début, il n'y avait pas d'explications particulières et plus les pages se tournaient et plus je la trouvais louche. On découvre à la fin que mon sentiment était justifié. Et enfin, il y a Pierre que j'ai tout de suite détesté et je peux dire que son secret n'est pas resté longtemps mystérieux pour moi.

Je me rend compte qu'il y a vraiment très peu de personnages mais il n'en fallait pas plus à mon sens. Comme je disais plus haut, le peu qu'il y a sont là pour dorer Iris et avec d'autres personnes, elle aurait perdu de son aura. 

Malgré tout, je mets un petit bémol pour la fin. Tout va très vite et beaucoup trop vite pour moi. Je voulais encore resté avec Iris et Gabriel et les suivre encore dans leur vie. D'ailleurs, il y a quelque temps j'ai fait un Top Ten Tuesday sur les personnages secondaires sur qui j'aimerais un livre et Gabriel vient compléter ma liste...

 

général5

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Je barre la ligne 15 de mon challenge 50 livres avec cette couverture: un livre

Challenge