Ne t'en va pas

L'auteur: 

Paul Griffin vit à New York, où il anime des ateliers d’écriture pour jeunes détenus et ados en difficulté. Il est également secouriste volontaire et dresseur de chiens. Aux États-Unis, il a déjà publié deux romans, Ten Mile River et The Orange House, acclamés par la critique.

4ème de couverture: 

Rien ne préparait Céce, lycéenne réservée mais pleine d'avenir, à tomber amoureuse de Mack. Le jeune homme est tout son contraire : il a abandonné l'école, attire les problèmes comme un aimant et se passionne pour le dressage des chiens maltraités.
Quand ils sont ensemble, pourtant, la vie semble tellement plus facile. Céce prend confiance en elle et Mack parvient à gérer son agressivité. La grisaille qui les entoure disparaît sous les projets d'avenir. Mais Céce réussira-t-elle à apaiser pour de bon la colère tapie dans le coeur de Mack ? Jusqu'où, par amour, sera-t-elle capable d'aller ?

 

Mon avis:

Qu'est-ce que j'étais contente de commencer ce roman. Il m'intrigait beaucoup et j'y avais fondé énormément d'espoir. Je ne sais pas pourquoi, je pense que la couverture faisait déjà beaucoup, je l'aime vraiment bien malgré sa simplicité. Et après avoir lu le livre, je trouve qu'elle en ait une belle représentation. Et le lien entre cette histoire d'amour et les chiens maltraités avaient attisés ma curiosité.

Mais voila parfois on se trompe en choisissant les livres. J'aime toujours autant la couverture et le livre en général est un bel objet. Mais le contenu n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Je suis restée sur ma fin. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages par manque de chaleur. Je les ai trouvé trop froids, vides. Et pourtant il y avait matière à. Que ce soit Céce ou Mack, ils ont suscités un début d'intérêt dès le début chez moi. J'avais réellement envie d'apprendre à les connaître, leur vie passée, leurs émotions, leurs pensées mais malheureusement Paul Griffin m'en a privé. Alors si, on découvre un peu leur pensée surtout l'un envers l'autre mais j'en voulais plus.

Et pour l'histoire, c'est pareil. Tout va vite, l'intrigue est une belle histoire et j'aurais voulu y passer plus de temps et ainsi avoir des évènements plus longuement évoqués. Peut-être que l'auteur a voulu raconter le minimum à la compréhension de l'histoire pour ne pas faire un livre trop long. Et peut-être que cela va plaire et suffire à de nombreux lecteurs mais je suis de ceux qui en demandent plus. 

Ca m'embête vraiment parce que j'aimerais tout, les personnages, l'histoire. J'aimerais tout si seulement tout avait été un peu plus développé. Enfin non, je n'aurais pas tout aimé, parce que la fin a été pour moi la plus grosse déception. C'est sûr que c'est une surprise, on ne s'y attend pas mais mince elle est facile et ne va pas assez loin. Elle ne dévoile rien. On ne sait pas réellement ce que l'auteur fait devenir ses protagonistes. J'avoue j'étais en colère après Mr Griffin lorsque j'ai refermé le livre...

Bon malgré tout, je compte garder ce roman, rien que pour l'objet mais aussi pour le relire posément et voir si je peux pas en retirer autre chose à un moment autre.

 

général3

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.