41exP43sfbL

L'auteur: 

Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Depuis qu'elle sait tenir un stylo, elle écrit... Après une scolarité sans histoire où il lui arrive de s'ennuyer, elle poursuit des études de droit tout en s'essayant à divers boulots, pas toujours gratifiants mais souvent formateurs. Parallèlement, elle se lance dans l'écriture d'un polar et parvient à y mettre un point final. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005.

Résumé: 

Ce matin de décembre, lorsque le commandant Benoît Lorand se réveille, il ne sait pas où il est. Une cave. Et surtout des barreaux. Il est prisonnier. Une femme lui rend visite. Rousse, plutôt charmante. Oui, il se souvient. Un peu... Il l'a suivie chez elle... Ils ont partagé un verre, il l'a prise dans ses bras... Ensuite, c'est le trou noir. Quand il se réveille, il comprend que sa vie vient de basculer dans l'horreur. Cette femme... Elle l'observe, le provoque, lui fait mal. Lui parle de sa sœur, violée et tuée des années plus tôt... par lui, dit-elle... Rituel barbare, vengeance, dessein meurtrier, pure folie ? Une seule certitude : un compte à rebours terrifiant s'est déclenché. Et au commissariat, les hommes de Lorand, tous mobilisés pour sa recherche, n'ont toujours aucune piste. Combien de temps Lorand résistera-t-il aux morsures de l'ombre ?

 

Mon avis:

Après avoir fermé L'appel de l'ange de Guillaume Musso, je suis partie en weenk-end et du coup je n'ai pas ouvert de livres pendant 3 jours. Ça m'a fait bizarre et j'attendais vraiment de trouver un moment pour me poser et bouquiner un peu. Mais voila, le week-end a été très éprouvant pour moi et du coup le soir après le boulot je n'avais pas de courage. C'est pour ça, que d'habitude je choisis au hasard mon livre que je prend dans ma PAL mais là je voulais une lecture que j'aimerais à coup sûr. Je me suis donc forcément tourner vers Karine Giébel et Les Morsures de l'ombre. Voila fermons la page "Raconte ta life" et passons à mon avis de ce roman.

J'ai été un peu déçue par le début du roman. J'ai eu du mal à intégrer cette histoire et à m'identifier aux personnages. Alors déjà, la déception a commencé parce qu'on connaît dés les premières pages, l'identité du "méchant". J'adorais dans les précédents livres de Karine Giébel, essayer de deviner qui était le persécuteur et là malheureusement on ne peut pas. Par contre d'autres questions surgissent et surtout celle de savoir où tout ça va nous emmener... 

 On se laisse donc porter pas par la question de "Qui?" mais par "Pourquoi?". On ne peut pas dire qu'il se passe beaucoup de rebondissements dans ce roman mais c'est un suspens limite oppressant que l'auteur exerce sur le lecteur. On ne sait jamais ce que "la femme" va faire a notre lieutenant. Et comme à son habitude Karine Giébel distille de temps en temps les éléments qui nous permettent de ne pas s'ennuyer et de nous faire envie d'aller plus loin. On se triture les méninges pour deviner la fin, le dénouement avant que l'auteur nous le dévoile. Mais c'est quasiment impossible, je préfère vous prévenir maintenant. 

Ce que je peux vous dire pour finir c'est que ce livre ne sera pas mon préféré de Karine Giébel mais je me suis encore laissé avoir par l'écriture et l'imagination de l'auteur. Moi qui n'est encore jamais accroché avec d'autre thriller, Madame Giébel, comble ce manque!!! Vivement la lecture des autres livres...

 

général 4

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.