téléchargement (6)

L'auteur: 

Sage-femme dans la région de Strasbourg, Agnès Ledig, 40 ans, découvre son don pour l'écriture en tenant son journal pendant la maladie de son fils, atteint de leucémie. En 2011, elle publie un premier roman, Marie d'en haut, aux Nouveaux Auteurs, repris par Pocket.

Résumé: 

Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l'attention d'un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l'attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un nouveau drame survient. Une chaîne de soutien, d'affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l'espoir d'un nouvel amour, ainsi qu'une bonne dose d'intelligence et d'humour peuvent réussir ce miracle. Un conte de fées moderne. L'émotion partagée avec des personnages profondément attachants et les dialogues d'une rare vivacité donnent un livre bourré de grâce, d optimisme et d énergie, qui réconcilie avec la vie !

 

Mon avis:

Comme je le disais sur Facebook au moment où j ai tourné la dernière page du livre, c'est pour moi un livre-doudou. Un livre qui malgré que le suspens est enlevé peut être relu juste pour la plaisir de retrouver l'espoir et la vie qui y est développée. Et la vie, c'est la vraie vie, celle qui nous entoure chaque jour... Cet espoir d'amour que l'on peut trouver là où on ne l'imagine pas est juste sublime, il fait du bien au coeur surtout dans la vie de maintenant. Et il y a les personnages...

Même si leur rencontre m'a semblé aller assez vite en besogne, je me dis maintenant avec le recul que ce n'est pas le plus important dans le livre, la rencontre mais c'est ce qui suit, ce qui lie les protagonistes ensuite. Tous non pas aidé dans la vie, ils ont tous un fardeau a porté. Un fardeau qui a fait prendre un virage à leur vie. Ils ont du mal chacun à leur façon à contrôler ce virage. Ils essayent sincèrement. Et petit à petit se rende compte que c'est ensemble qu'ils arriveront à revenir sur une route un peu plus droite. Ils se retrouvent à 2, 3, 4 pour tenir le volant et c'est forcément beaucoup plus simple. Ne jamais resté sur les échecs, les difficultés mais seulement avancer avec les gens qui le méritent. Et surtout ce que j'ai trouvé magnifique dans le texte c'est cette pudeur qui, je trouve, manque à notre monde. Certes chacun aide l'autre à s'en sortir mais avec naturel et sans attendre en retour et sans juste courir après le malheur des autres. Je ne sais pas si je me fais comprendre sur ma pensée mais en tout cas elle est là lol.

Je voudrais retranscrire ici un proverbe qu'Agnès Ledig a décidé d'écrire plusieurs fois pendant son roman: "Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle".

Je ne connaissais pas ce proverbe japonais mais j'ai bien envie de me le garder pour qu'il me suive dans ma vie!!!!!

 

général 4

 

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Je peux enfin avancer un petit peu mon challenge géographie grâce à ce livre!