téléchargement (4)

L'auteur:

Barbara Constantine rêvait depuis toute petite d'être indienne. Elle devient de plus en plus indrienne (habitante de l'Indre). C'est presque. Et puis, Paulette... est son quatrième roman, après Allumer le chat, A Mélie, sans mélo et Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, tous publiés chez Calmann-Lévy. Elle écrit aussi pour la jeunesse.

Résumé: 

Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas... Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...

 

Mon avis:

C'est le deuxième roman que je lis de Barbara Constantine après Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom qui m'avait beaucoup touché. J'ai l'impression que l'auteur met la même recette -avec quelques variantes- dans chacun de ces livres. D'abord il y a l'histoire, avec des personnages normaux extrêmement touchants, qui ont des vies normales dans un contexte normal. Et tout ça est enveloppé par une écriture, une plume magnifique, légère, sensible et poétique. 

Dans Et puis, Paulette... tout se met en place tranquillement, chaque chose arrive à son rythme. On apprend à connaître chaque personnage avant qu'un autre vienne lui volé la vedette. Ils m'ont tous à un moment ou l'autre donné le sourire surtout les petits Lulus. Ces personnes qui viennent habiter dans la ferme de Ferdinand, trop grande pour lui tout seul, ont juste besoin d'amour, de complicité, de tendresse et ils trouvent tous ça ensemble. 

C'est un roman qui nous parle de cette amitié simple et belle, de l'amour familiale qui malgré tout sera toujours présente et surtout de partage, d'échange entre génération. Barbara Constantine développe le fait que chaque personne apporte à l'autre une petite chose qui peut rendre sa vie meilleure et plus belle. Malheureusement, nous sommes dans un monde très individualiste, ce sont des choses qui se perdent. Je ne dis pas que c'est la moral du livre mais c'est ce que le livre a impliqué comme réflexion chez moi après la lecture. Lecture que j'ai d'ailleurs faite en une soirée. Quand je commence à lire les mots de Mme Constantine, je n'arrive plus à m'arrêter jusqu'au dernier mot...

Il va falloir que je découvre maintenant les autres romans de cette auteur et je suis impatiente. Je ne peux que vous conseillez de vous plonger dans les lignes de chaque roman de l'auteur. Certes ce sont des histoires (pour celles que j'ai lues) un peu naïves mais c'est ça qui rend tout ça très léger et très émouvant!!!

 

général5

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Avec ce roman, je raye la ligne 33 de mon challenge des 50 livres: un rassemblement de personne.

Challenge