41GEstV4nIL

L'auteur: 

S. J. Watson a 39 ans. Avant d’aller dormir est son premier roman. Ridley Scott en a acheté les droits d’adaptation cinématographique.

Résumé: 

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

 

Mon avis:

Avant d'aller dormir est un livre dont Naku m'avait parlé, qui lui avait plu et donc quand je l'ai trouvé en ebook, je l'ai pris pour pouvoir le lire. 

Je suis assez mitigée sur ce livre. J'ai mis beaucoup de temps à rentrer dans l'histoire et à m'attacher à Christine. Étant donné, qu'elle ne se souvient de rien chaque matin, il y a très peu d'action, en tout cas au début. Ce manque de rebondissements à fait que par moment, je me suis ennuyée pendant la lecture. 

Ensuite vient la deuxième partie où Christine devient un peu plus indépendante et où sa vie commence à changer et là j'ai réussi à bien m'installer sur mon canapé pour m'y plonger. La commence réellement le suspens, les questions, les doutes... Je me suis rendu compte à ce moment là que le roman était vraiment bien écrit car même si la première partie ne m'a pas trop plu jamais je me suis rendu compte où nous emmenait l'auteur. 

Et enfin vient la troisième partie, où on rentre vraiment dans le thriller. Sans être certaine de moi, je me doutais un peu de ce qui se tramait. Pour autant S. J. Watson a su mener sa barque et je n'avait plus aucune envie de quitter le navire! 

Petit bémol sur la fin, j'aurais vraiment aimé quelques pages de plus. Peut-être un épilogue pour savoir comment la vie de Christine a fini par évoluée!!! 

 

général3

 

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Avec ce roman je raye la ligne 12 du challenge 50 livres: quelque chose que tu aimes (Dormir)

Challenge