9782226106391g

L'auteur: Enfant déjà, Nicholas Evans est fasciné par les chevaux et l'univers des westerns. Il fait de brillantes études de droit à Oxford, se passionne pour le théâtre pour finalement s'orienter vers le journalisme. Il se consacre ensuite à la réalisation de documentaires pour la télévision britannique. Au hasard d'un séjour dans le sud de l'Angleterre, un maréchal-ferrant lui rapporte l'histoire des « horse whisperers », ces hommes qui, pour calmer les chevaux, leur parlent à l'oreille. De cette rencontre nait un roman qui devient rapidement un best-seller international: L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux. Il se consacre désormais entièrement à l'écriture et publie, chez Albin Michel, des livres dont le succès ne se dément pas.

4ème de couverture: Avec L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, Nicholas Evans a écrit un premier roman exceptionnel de sensibilité, de poésie et d'inspiration qui nous emporte dans les grands espaces du Montana, au plus profond d'une passion difficile mais superbe entre une mère et sa fille, entre cette fille et son cheval et, bien sur, tout simplement entre un homme et une femme. Une merveilleuse histoire d'amour et de rédemption. Car, là-bas, dans le lointain Montana, au pied des montagnes millénaires, certains parlent aux chevaux fous et les sauvent.

Pour connaître le secret des mots qui guérissent, pour entendre battre le coeur de la nature, pour vivre l'amour qui fait renaître le monde... découvrez la magie d'un grand roman que les éditeurs du monde entier se sont arraché et qui a fasciné Robert Redford qui va le porter à l'écran. 

Mon avis: 

général 4

Et bin voila un livre que j'ai beaucoup aimé. Même si j'ai mis du temps à le lire, les fois où je pouvais m'y consacrer trouvaient difficilement une fin. J'avais du mal à le lâcher et ça malgré que je connaisse l'histoire en ayant vu le film à de nombreuses fois. Saviez-vous, vous, que c'était à la base un livre??? 

Je pense que cette lecture m'a été aussi agréable grâce tout d'abord à l'attachement que j'ai éprouvé pour les personnages de Tom et Annie, surtout Tom en fait. Il est tellement pur, tellement simple! On a l'impression d'être en face d'un enfant tellement sa fraîcheur, sa naïveté et sa spontanéité font toute sa personnalité. Malgré tout ça, l'adulte est bien là par ses différentes expériences qui l'ont amené à comprendre certaines choses de la vie. Annie m'a plu parce que je crois qu'elle incarne beaucoup de femmes. Elle veut à tout prix réussir professionnellement, réussir toute seule, être indépendante mais elle est une mère. Et elle veut tout faire pour le bonheur de sa fille quitte à tout sacrifier pour sa descendance. Elle est très forte à l'extérieur mais fragile à l'intérieur, elle se plis à la vie en se battant tout de même mais la plupart des moments sont pour elle des moments qu'elle doit accepter et rien de plus. Et enfin il y a Grace. C'est le personnage du film qui m'a le plus touché mais c'est le contraire qui s'est passé dans le livre. J'ai pas réussir, je trouve que l'auteur n'a pas été assez loin dans ce personnage. Elle m'a même énervé au début à faire son ado... Enfin dans le film c'est pareil mais peut-être que c'est Scarlett qui change tout...

Ensuite, je ne peux pas faire cette chronique sans parler de Pilgrim, le cheval. En fait je rectifie, c'est lui que je préfère dans le livre. Il me passionne réellement et c'était son histoire que j'avais envie de suivre, lui que j'avais envie de voir évoluer et malheureusement c'est aussi mon seul point négatif du livre: Nicholas Evans a, à mon sens, centré son récit sur l'histire d'amour, l'idylle entre Annie et Tom. Et désolée Mr Evans mais c'est pas ce que je voulais. Je pensais vraiment que c'était un livre tourné sur les chevaux, enfin ce n'est qu'on bémol. 

Et pour conclure une précision: la fin est différente entre le livre et le film...

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Avec ce roman, je raye la ligne 11 de mon challenge: un animal.

93963260_m