41oNxnj-Z1L

L'auteur: Américain, John Grisham est né en 1955 dans l'Arkansas. Il exerce pendant dix ans la profession d'avocat, tout en écrivant des thrillers à ses heures perdues. Il publie en 1989 son premier roman, Non coupable, mais c'est en 1991, avec La firme, qu'il rencontre le succès. Aux Etats-Unis, où il représente un véritable phénomène éditorial, la vente de ses livres se compte en millions d'exemplaires et ses droits d'adaptation font l'objet d'enchères faramineuses auprès des producteurs de cinéma. Marié, père de deux enfants, John Grisham est l'un des auteurs les plus lus dans le monde.

4ème de couverture: Etat du Mississippi, 1967. Les deux jeunes fils d'un avocat juif défenseur des droits civiques meurent, pulvérisés par une bombe portant la signature assassine du Ku Klux Klan... Eté 1990, Sain Cayhall, l'un des terroristes présumés, attend fébrilement le jour de son exécution à mort. Cloîtré dans sa cellule étouffante du quartier de haute sécurité, l'homme, aujourd'hui septuagénaire, a perdu le soutien de tous les siens. Tous, sauf son petit-fils Adam : un avocat d'assises fraîchement diplômé qui, malgré l'incompréhension et le dégoût profond que lui évoque ce grand-père qu'il connaît à peine, va tenter l'impossible afin de lui épargner le supplice de la chambre à gaz. Au risque de réveiller les vieux démons d'un passé familial marqué par la haine, la violence et le sang...

Mon avis: 

général2

Ça y est j'ai enfin fini ce roman!!! Je n'ai pas noté la date à laquelle j'ai commencé ce roman mais Mon Dieu, je pensais ne jamais m'en sortir. Ma mère m'avit prévenue mais à ce point la. Et ce qui est vraiment bizarre c'est que je n'ai pas détesté Le couloir de la mort. L'intrigue est intéressante, il y a quelque chose à tirer de ce livre mais qu'est ce qu'il est long. Tous les passages sont très détaillés et sont longuets. 

Quand j'ai lu le résumé je me suis imaginée, la bataille d'un avocat pour faire sortir son client du couloir de la mort avec cette nuance qu'ils avaient un lien de famille. Mais j'ai trouvé que la recherche des origines, l'envie de l'avocat de tout savoir sur la vie de ces ancêtres prend le dessus. Et encore quand je vous écrit ça je me rend compte que je ne suis pas d'accord avec moi-même lol. En fait c'est qu'on a l'impression que l'auteur n'a pas su faire les deux en même temps. C'est à dire que de longs passages sont dédiés aux différents recours qu'Adam met en place pour sortir Sam et d'autres sont des discussions entre les familiaux d'Adam qui lui révèlent ce que son histoire est. Mais voila, il y a très peu de ponts entre ceux ci. Et je pense que ça rajoute de la lourdeur au roman.

Ensuite j'ai eu un gros soucis avec les personnages auxquels je ne me suis pas du tout attaché. Forcément pour l'histoire ils étaient important mais pour leur personne je les ais trouvé inintéressants et sans relief. Que ce soit les deux personnages principaux , Adam et Sam, ou ceux qui les entourent, je n'ai pas réussi à les atteindre. 

Enfin voila, j'ai continué cette lecture jusqu'au bout parce qu'il y a quelque chose mais je ne me jetais pas dessus et du coup le temps a filé... Et pour être honnête ce temps ci je n'ai pas beaucoup de temps non plus pour moi!!!!

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Avec ce livre je barre la ligne 45 de mon challenge: un carré.

Challenge