La-décision

L'auteur: Isabelle Pandazopoulos est née en 1968 d'un père grec et d'une mère allemande. Professeur de Lettres, elle a toujours enseigné dans des zones dites difficiles. Coordinatrice d'un atelier relais, elle a fait écrire et réaliser une quarantaine de courts métrages à des adolescents à la dérive. Elle prend désormais en charge des élèves handicapés par des troubles psychiques importants. Isabelle Pandazopoulos a trois enfants et vit à Paris.

4ème de couverture: Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d'un enfant dont elle ne savait rien, qu'elle n'a pas attendu, encore moins désiré. Assaillie de questions, Louise, la jeune fille sans histoires, croit devenir folle. Pourtant l'évidence est là : ce bébé de 3,3 kg, son fils. Comment l'accepter ? Soutenue par sa famille, ses amis et les professionnels qui l'entourent, Louise va découvrir la vérité et réapprendre à vivre.

Mon avis:

général 4

C'est la première fois que je ressens cela pour un livre. D'habitude c'est les personnages qui me font adorer, détester un livre mais dans La décision, je n'ai pas ressenti grand chose pour les personnages. Pour moi, c'est vraiment l'histoire qui m'a fait chavirer! 

J'ai trouvé les personnages assez ternes, sans fond vraiment. Malgré ce que Louise nous transmet sur ce qu'elle ressent, je n'ai pas réussi à voir la sincérité. Mais bizarrement ça ne m'a pas du tout génée dans la lecture.

Comme je le disais, l'histoire de cette grossesse, de ce déni de grossesse, est vraiment touchante et on prend, en tout cas, j'ai pris une claque! On en parle de plus en plus mais c'est un sujet qui reste encore méconnu et je pense que quand cela nous arrive dans notre entourage, on ne sait pas comment réagir. Isabelle Pandazopoulos a su retranscrire cette incertitude, ces questionnements que ce soit pour la "maman", les parents de la "maman" mais aussi les amis. Tout le monde tourne le dos à cette jeune fille qui est elle-même complètement perdue. 

Ce qui m'a le plus plu, c'est le point de vue de Louise. Le déni qui continue après la naissance, et ensuite la culpabilité. Cette ado se coupe du monde pour se retrouver mais n'y arrive pas surtout parce qu'elle ne sait pas comment est arrivé ce bébé!! On suit son cheminement, ses avancées, ses fuites qui lui ouvriront une vie qu'elle n'avait pas imaginé. C'est un livre sans jugement pour personne. 

Je pense que si j'avais pu m'attacher aux personnages La décision aurait été un réel coup de coeur!!!!

Voila, voila, à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Ce livre me permet de barrer la ligne 8 de mon challenge 50 livres: une enveloppe

Challenge