410D5PNZYRL

L'auteur: Ann Brashares est née aux États-Unis. Elle passe son enfance dans le Maryland, avec ses trois frères, puis part étudier la philosophie à l'université de Columbia, à New York.
Pour financer ses études, elle travaille un an dans une maison d'édition. Finalement, le métier d'éditrice lui plaît tant qu'elle ne le quitte plus. Très proche des auteurs, elle acquiert une bonne expérience de l'écriture. En 2001, elle décide à son tour de s'y consacrer. C'est ainsi qu'est né Quatre filles et un jean, son premier roman.
Aujourd'hui, Ann Brashares vit à Brooklyn avec son mari et ses trois enfants.

4ème de couverture: Carmen, Lena, Bridget et Tibby sont amies depuis toujours. Mais cet été est celui de la séparation puisqu'elles partent pour le première fois chacune de leur côté. Le jean magique, symbole de leur amitié, voyagera entre les quatre filles et sera témoin de leur bonheur comme de leurs malheurs. De surprises en émotions, de rires en larmes, les quatre filles font l'apprentissage de la vie !

Mon avis:

général 4

Voila le premier tome lu et le deuxième en cours. C'est une deuxième lecture car il y a quelques années je les avais emprunté à la bibliothèque. Je me souvent très bien quand je les ai lu et j'aime faire la comparaison de mes impressions d'avant et de maintenant.

Quand j'étais adolescente, ça avait été un vrai coup de coeur, je ne pouvais plus lâcher ces 4 filles à qui j'avais envie de ressembler, chacune d'elle à un petit quelque chose qui me faisait envie.

Au jour d'aujourd'hui comme vous pouvez le voir avec ma note, j'ai beaucoup aimé sans être un coup de coeur. Je ne suis plus identifié à ce filles mais c'est sûrement parce que j'ai vieillit (même si je reste jeune^^). C'est un livre qui est très bien écrit et qui malgré le passage d'une fille  une autre se lit facilement et on se repère vite. 

Je trouve leur amitié très touchante et tout simplement belle. Elles ont su le matérialiser par ce jean et j'ai toujours été un peu sentimentale moi aussi à toujours vouloir représenter mon amour ou mon amitié avec un objet donc je ne peux qu'aimer cette idée. 

Il y a déjà eu pas mal d'avis sur cette saga et je n'ai lu encore aucun avis négatif. Donc ça doit sûrement vouloir dire quelque chose quand même...

Voila voila à vous d'aimer ce livre comme il vous semble.

Avec ce livre je peux barrer la ligne 27 de mon challenge: un morceau de vêtement

Challenge

 Edit (02/01/14) Quatre filles et un jean: Le deuxième été

quatre-filles-et-un-jean-deuxieme-2J'ai lu ce deuxième tome avec la même envie et le même plaisir que le premier.

On retrouve les 4 filles après une année écoulée et on les retrouve toutes changées à des degrés différents. 

J'ai aimé à nouveau suivre leur vie et trajectoire différente. On les sent un peu vraiment un peu plus mûres. 

De nouveaux personnages se rajoutent à leur amis et on les apprécie tout de suite comme les filles. J'ai peut être un peu moins apprécié les péripéties de la vie de Carmen.

J'ai trouvé un peu plus d'émotion dans ce tome la (oui je sais je suis une fleur bleue). 

C'est bête mais je n'arrive pas à en dire plus.

Je barre la ligne 23 de mon challenge 50 livres: une saison

Challenge

 

 

Edit (11/01/14) Quatre filles et un jean: Le troisième été

 

51MrS+a8ibL

Troisième tome lu. 

Bon j'avoue, j'ai eu un peu d'engouement à lire celui ci mais je pense que c'est surtout qu'en enchaînant tous les tomes, la lecture devient longue. Je l'ai donc laissé un peu de côté pendant quelques jours por mieux le reprendre après.

Et en effet, je l'ai à nouveau apprécier après cette petite coupure. 

La dernière fois, je vous disais que celle que j'avais moins envie de suivre c'éait Carmen et ce tome a fait changé les choses. J'ai suivi avec plaisirs ces péripéties alors que Tibby m'a moins enchanté. Et je crois que c'est vraiment ce que j'apprécie par dessus tout dans ce roman. Les filles ont des vies comme tout le monde et du coup elle peut être plus ou moins intéressante selon le moment et le tome. Grâce à ça, je trouve les 4 ados plus accessibles et plus réalistes. 

Je me suis plongée dans le 4ème tome aussitôt mais comme celui la, je prendrais peut être plus de temps pour mieux l'apprécier...

 

 

Edit (26/01/14) Quatre filles et un jean: Le dernier été

 

51HSDPCLJmL Bon mon plaisir se dissipe en fonction des lectures.

Les aventures des filles et l'écriture n'y sont je pense pour rien, mais voila au bout de 4 livres, même si les aventures sont différentes, on a l'impression de tourner un peu en rond.

On découvre quand même des filles différentes car plus u lycée et avec pour le coup des activités et des attentes complètement différentes! L'histoire de Tibby et Brian est très touchante, et on a vraiment envie de les aider. 

Pour les autres, comme je disais plus haut, leurs histoires m'a peu enthousiasmée. 

Je me suis lancée tout de même dans la lecture de Quatre filles et un jean pour toujours pour concluer cette saga.

 

 

 

Edit (16/02/14) Quatre filles et un jean pour toujours

quatre filles et un jean pour toujours Et bin voila, j'ai mis du temps pour le lire et pourtant je crois que c'est celui que j'ai préféré!! Ce tome est plus mur, plus "adultes" et je pense qu'à la longue lire tous les romans à la suite, ça faisait trop d'histoires d'ado pour moi. 

Le fait de retrouver les filles quelques années plus tard dans la "vraie" vie, séparée, et avec des problèmes comme je disais "d'adultes", donne un autre goût à l'histoire.

J'ai ressenti beaucoup d'émotions dans ce livre et pour une fois, j'ai apprécié suivre toutes les filles. Et sans en dire de trop, on prend une grosse claque dans ce livre avec le voyage en Grèce des filles. On ne peut vraiment pas s'attendre à ce qui s'y passe et c'est ça qui fait le charme de ce livre. Ce livre est une remise en question des filles qui nous permet à nous aussi de nous poser des questions!

Quand à l'amitié de ces quatres filles, c'est le dernier tome qui pour moi montre vraiment quel sentiment elles partagent.

Mais pour être sincère et complètement sincère avec vous, je suis très heureuse d'avoir fini la saga d'Ann Bashares.